Comment booster votre créativité ?

Mis à jour : sept. 29

Aujourd'hui j'aimerai traiter un thème qui est celui de la Créativité.

Pourquoi ? Car au travers de mon expérience en tant qu'illustratrice et créatrice, ce dernier se pose indéniablement. Mais aussi, parce que lorsque je dispense des cours de dessin ou d'accompagnement afin de développer des compétences en graphisme, le problème initial qui freine le bon exercice de chacun n'est pas le fait d'avoir des qualifications, mais la place que les élèves laissent à leur créativité.




Le syndrome de la page blanche :


Vous avez déjà certainement connu cet instant où vous vous levez, plus motivé que jamais à réaliser ce projet, vous vous installez à votre bureau, armé de votre boisson chaude préférée, et prêt à en découdre. Puis là, c'est le vide intersidéral. La page blanche, et l'angoisse qui vient avec. On fait quoi alors ?! On se laisse submerger et la valse des réseaux sociaux s’enclenche ? Non merci, Mr Procrastination !

Vous l'aurez compris, en bonne habituée de ces moments, je me suis penchée sur le sujet et j'ai testé, lu, consulté des vidéos pour trouver des idées et méthodes afin de stimuler et développer votre potentiel créatif. Je vous livre le tout dans cet article, et vous propose de venir l'expérimenter lors de Masterclass que j'anime. Dans celles-ci nous allons encore plus loin pour booster votre potentiel créatif, au travers de jeux et de pratiques.



Qu'est ce que la créativité et comment fonctionne-t-elle ?


Avant de vous délivrer mes conseils pour booster votre créativité, j'aimerai vous soumettre un petit explicatif afin de vous faire comprendre qu'est réellement la créativité, comment cette dernière se forme dans notre cerveau, et par conséquent comment fonctionne-t-elle .


La Créativité, historique et étymologie :


La créativité existe depuis la nuit des temps. Les espèces du vivant ont dû y recourir par bien des manières et dans bien des domaines pour survivre.

Et oui, le monde du créatif ne se limite pas aux travaux manuels et artistiques.

La créativité on s'en sert chaque jour, et dans la vie de manière générale pour résoudre les problèmes du quotidien, pour gagner du temps, pour être plus astucieux, pour faire différemment et innover.


Étymologiquement, créativité vient du latin, creos creo, creas, creaui, creatum, creare qui signifie faire naître du néant, et de la racine créer.

De tout temps les hommes ont conçu des artefacts afin de survivre et subvenir à leurs besoins. Par essence, sans la créativité l'Homme le plus démuni des animaux tel que nous le présente Platon dans le Mythe de Prométhée, se serait éteint il y a bien longtemps.


Malgré ce postulat, ce n'est que durant les années 40 à 60 que l'on a commencé à théoriser et nommer la Créativité dans le monde occidental. Si la créativité est par conséquent ce qui jaillit du néant, du chaos, du désordre, être créatif demande alors de savoir gérer ce que l'on pourrait familièrement appeler un bazar organisé. En effet, être créatif ce n'est pas simplement attendre que la grâce divine nous envoie l'inspiration, ça c'est un mythe. Être créatif ça se développe, ça se travaille, bien évidemment certains auront plus de facilités à acquérir cette compétence que d'autres, mais tout le monde peut le devenir. Ne cédez pas à la panique, nous allons voir ensemble comment gérer tout ça.


"Quand tu attends que l'inspiration divine arrive ..."


Pensée divergente - pensée convergente :


La créativité c'est avant tout un système de réflexion et de pensée qui permet de concevoir, de créer. On ne parle pas d'innovation ici. L'innovation demande une mise en action du concept généré par la créativité, un encrage dans le réel, une transposition du monde des idées au monde matériel. La créativité elle, est un outil de réflexion, une clé qui permet d'ouvrir les portes de l'innovation, si vous l'utilisez à bon escient.


Ce dernier repose avant tout sur le principe de la divergence et de la convergence. En effet, l'objectif de la créativité est de trouver un maximum de possibles par rapport à une situation donnée. Il faut imaginer que la créativité fonctionne comme un entonnoir. Le but est de rassembler un maximum d'idées, puis d'en effectuer un premier tri par le biais de la pensée convergente, et donc de rétrécir l'entonnoir jusqu’à l'obtention de la solution la plus adéquate.


Les enfants sont des experts de la pensée divergente, et par conséquent ont un potentiel créatif très puissant. De plus, durant leur plus jeune âge, ils n'ont pas intégré encore tout les codes sociaux. Codes qui feront que par la suite, en tant qu'adulte, nous avons tendance à censurer ce flot d'idées, qui nous parviennent en les jugeant, plutôt qu'en les accueillant de manière bienveillante. Bien souvent on a tendance à plaquer les notions de possible, de réalisable, et à poser alors d'office des limites à notre créativité. La chose la plus intéressante dans la créativité c'est bien que toutes les options doivent être ouvertes et imaginables. L'innovation et le libre arbitre, ainsi que les qualités de chacun, donnerons corps ou non à ces idées.


Prenons un instant s'il vous plait, pour imaginer comment serait le monde si Thomas Edison, avait d'emblée éliminé l'ampoule à incandescence de sa To do list car cette idée lui paraissait trop folle ou impossible à réaliser pour l'époque !? Nous ne connaîtrions peut être pas le monde tel que nous l'appréhendons. Là où je veux en venir c'est de ne pas juger vos idées, même si ces dernières vous paraissent farfelues ou irréalisables, battez-vous simplement pour pouvoir faire naître cette idée dans le monde. Donnez-vous l'audace de vos ambitions .


La créativité, un dispositif à voir autrement :


Installation de Daniel Buren, dispositif à regarder

La mission du créatif est de s'éduquer à voir autrement, voir plus loin, voir sous un autre angle. Pour celui-ci il n'y a pas qu'une vérité, qu'un point de vue, le vrai est multiple, il est pluriel, à vous d'en trouver votre version. Aiguiser votre regard et votre singularité.

On pourrait comparer la créativité à une installation à regarder de Daniel Buren, un dispositif pour voir autrement le réel.



Sept conseils pour booster votre créativité :



Cultiver votre jardin intérieur :


L'une des premières étapes lorsque l'on est amené à être créatif régulièrement c'est de vous cultiver, pas forcément sur l'art ou vos domaines de prédilections. Ouvrer vos champs des possibles, entretenez ce fabuleux muscle qu'est votre cerveau. Lisez des articles, des livres, regarder des reportages, sur des sujets qui vous intéressent. Faites de la veille. C'est en recevant un maximum d'informations et d'ouvertures, que votre cerveau lors de vos brainstormings créatifs va pouvoir vous surprendre et vous ouvrir des perspectives étonnantes en faisant de lui même des connections inattendues. Vos connaissances sont votre terreau et le fertilisant sur lequel vous allez faire croître votre projet, prenez en soin afin d'avoir la plus belle récolte.



Sans censure, no limit :


Inspirons nous des enfants dont nous parlions précédemment, afin d’accueillir notre potentiel créatif. Ces enfants ne se censurent absolument pas, d'où le vieil adage, la vérité sort de la bouche des enfants. Je vous conseille, lors de la réflexion d'un projet, de prendre une feuille, et noter sans aucun jugement tout ce qui vous passe par la tête, sans trier ces idées. Le jugement et les questions sur la faisabilité des choses se gèrent par la suite dans un projet. L'objectif de ce processus est d’accueillir un maximum de possibles pour pouvoir obtenir un maximum de scénarii afin de répondre de la manière la plus pertinente au sujet donné.

Comme nous le disions plus haut, pas de censure et de tri dans un premier temps au niveau des idées, pas de limite des possibles, juste des solutions à trouver.



Les croyances qui empêchent d'être créatif, ou combattre ses démons !


Autre chose qui pourrait freiner votre créativité, c'est ce flot d'a priori sur votre valeur ou vos capacités, vos compétences. Vous savez ces histoires que l'on se racontent à soi-même pour ne pas aller au bout des choses, ne pas franchir le pas, se déculpabiliser parfois. "je n'en suis pas capable" , "je ne sais pas dessiner", "je n'ai pas les compétences pour mener un tel projet". Balivernes, je peux vous réfuter toutes ces fausses excuses d'un trait. Alors si seulement on décidait de laisser ces dragons au placard et que l'on s'autorisait à expérimenter, se tromper, et voir même réussir, mais en tout cas, s'essayer à être et à faire.

L'échec n'est pas une finalité en soit, et personne n'a le pouvoir réel de vous dire ce qui est bien ou non, vous êtes seul juge de vous-même. Alors autorisez-vous d'aller où vous voulez au travers de votre cheminement intérieur et de votre rencontre avec votre créativité.


Le jeu, un système de déblocage :


Parfois s'autoriser peut se révéler plus difficile qu'on ne le pense. On repère bien évidemment que la tâche n'est pas aisée, mais on s'acharne sur le sujet sur laquelle on travaille en se disant que cette attitude est la seule manière de la résoudre. Et bien non, c'est même la pire, je dirai. Lorsque vous tournez en rond, allez faire un tour, aérez-vous l'esprit, distrayez vous. Rester en boucle sur le problème ne le résoudra pas, mettez votre corps en mouvement, vous verrez, vous aurez plus de chance de trouver une réponse à votre problématique. Si après une bonne dose de distraction vous n'arrivez toujours pas à vous y mettre ou à trouver vos propositions pertinentes, pratiquez l'auto-dérision, arrêter de prendre trop les choses au sérieux, jouer avec votre image, vos croyances, vos attentes. Le comble pour un créatif est bien celui de se prendre au sérieux, jouez le jeu, amusez-vous, prenez du plaisir.



L'ennui une solution salutaire et nécessaire :


Autre point important, ennuyez vous. Beaucoup d'entre nous, n'aiment pas s'ennuyer, n'aiment pas ne "rien faire". On comble le temps et notre attention avec des occupations, des distractions afin de ne pas penser. Mais l'ennui est un des éléments constitutifs de la créativité. Il permet de laisser émerger un imaginaire, des observations, des sensations, il laisse la place et nettoie le corps des stimuli permanents qu'il a subit durant notre journée. L'ennui peut être également un moment pour soi, je dirai même qu'il devrait être un rendez-vous avec soi. Durant ces phases d'ennui, vous pourriez vous amuser à repenser aux choses positives que vous avez vécues durant votre journée, tirer le meilleur de chaque situation, mais également reconnaître et avoir de la gratitude vis à vis de ce que vous êtes et ce que la vie vous apporte comme expériences humaines et personnelles. Lorsque vous arrivez à profiter de cet ennui pour voyager au grès de vos richesses intérieures, vous développerez un monde en vous qui grouillera et vous emplira de joie. Il fera frémir votre ventre et battre plus fort votre cœur. Vous aurez gagné dans la connaissance et la rencontre de vous-même et ça pour un créatif, ça n'a pas de prix.


La créativité, une attitude avant tout :


On en parlait plus haut, le postulat de l'inspiration artistique, qui arrive au gré du vent, tel un message divin, très peu pour moi. Je ne suis pas d'accord avec ce dernier, la créativité est une attitude et un travail sur soi afin de s'ouvrir le plus possible au monde et à ce qu'il a nous offrir. Je pense qu'être créatif, c'est simplement être connecté au monde, le sentir, le goûter, le toucher. C'est en comprendre des fragments, des morceaux, avoir l'envie de les retranscrire, de les questionner avec sa part de sensibilité. On en revient ici au regard. Être créatif, n'est pour ma part, ni plus ni moins qu'exprimer sa vision du monde, son expérience, la substantifique moëlle de celui-ci. Ce qui nous amène au point suivant.


"Just do it", la seule règle :


Être créatif, demande surtout d'être cré-actif. L'action soutient la création. Pour reprendre l'exemple de Thomas Edison avec l'ampoule à incandescence, je doute qu'il se soit levé un matin, ait regardé quelle heure il était et quel temps il faisait dehors et se soit dit, "tient c'est une belle journée pour créer l'ampoule à incandescence". Non malheureusement mes amis, les créatifs ne sont pas les petits génies sortis du sac de Mary Poppins par enchantement. Être créatif, demande de l'acharnement, de la recherche, de l'expérimentation, de la disciple pour concrétiser ce que l'on a dans la tête, ( je ne dis pas ici qu'on ne peut pas être créatif pour le fun). Mais ici je parle de booster son potentiel créatif, cela ne se fait pas en un claquement de doigt, il faut une régularité, une pratique des outils créatifs, et de l'ouverture. Faire, est la seule manière de savoir si les choses fonctionnent dans le monde matériel comme ce que vous imaginiez, et bien des fois, ce ne sera certainement pas le cas. Acceptez l'échec, apprenez de vos erreurs, et n'attendez pas de vous la perfection, (la perfection n'existe déjà pour ainsi dire pas). Quelque chose que vous estimeriez très réussi, ne peut se faire que si vous vous jetez à l'eau. Donc faites en écoutant votre instinct, la pratique quotidienne et régulière est l'une des voies les plus sûres pour que vos efforts paient un jour.



Nous voilà à la fin de notre petit explicatif, j'espère qu'il vous aura parlé, éclairé et surtout aidé. N'hésitez pas à revenir vers moi pour toutes demandes ou compléments d'informations, je serai ravie de vous répondre.


Créativement, Marily Belloy







35 vues

GRAPHISME - ILLUSTRATION - CRÉATION DE CONTENU - FORMATION  

© 2019 Marily Belloy, 31000 TOULOUSE

54 rue de la République, 31300 Toulouse 

marilybelloy@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now